Les Filles aux Mains Jaunes
Les Filles aux Mains Jaunes

Les Filles aux Mains Jaunes

Pièce de Michel Bellier
Présenté par La Compagnie des Coquelicots – Annecy le Vieux

Synopsis

Dans le tourbillon de la première guerre mondiale, nous suivons quatre femmes en prise avec la dure réalité de leur quotidien au sein d’une usine d’armement. Elles fabriquent à la chaîne des obus dans des conditions dangereuses et inhumaines On les appelle les filles aux mains jaunes car la manipulation des explosifs colore durablement leurs mains et empoisonne leurs poumons à petit feu. L’espoir que cette guerre soit courte et victorieuse s’est envolé début 1915. Le conflit s’enlise et les robes noires fleurissent aussi vite que les armes crachées par les usines d’armement. Ces femmes apprennent à se connaître, à s’apprécier et font preuve d’un courage collectif dans l’adversité. Petit à petit, elles prennent conscience de leur condition, se forgent une opinion et commentent les prémisses du combat féministe avec des anecdotes parfois souriantes. Cette pièce est une ode au courage, elle rend hommage aux femmes qui ont travaillé à l’arrière du front et risqué leur vie. Elle marque le début d’un long combat féministe qui se perpétue aujourd’hui encore.

MISE EN SCENE

La mise en scène de Jean-Marc Patron transporte avec émotion le public dans l’univers d’une usine d’armement. Le travail aliénant de ces femmes est rythmé par le bruit assourdissant des machines et les temps de pause témoignent de leur souffrance. La musique qui accompagne les moments de joie, de désespoir et de lutte nous touche droit au cœur.

 


LES PERSONNAGES

Jeanne, la doyenne, a vu partir son mari et de ses deux fils. Elle attend leur retour, persuadée que leur absence sera de courte durée. Elle aura vite une revanche à prendre sur le camp adverse, « les boches ».

Julie, la plus jeune, n’a rien appris, ne sait ni lire ni écrire, mais rêve d’amour. Elle apprend la mort de son amoureux et revêt une robe noire.

Louise, journaliste de formation et militante suffragiste, parle publiquement et écrit clandestinement. Elle veut de croire à un monde nouveau. Avec d’autres féministes elle lutte pour obtenir le droit de vote et l’égalité entre les hommes et les femmes notamment sur les salaires. Face aux injustices du travail en usine et aux humiliations subies, Louise questionne : pourquoi cette poudre explosive manipulée tous les jours tache de jaune leur peau ?

Rose, naïve, en charge de deux jeunes enfants, s’engagera dans le combat de Louise. Son mari blessé aura survécu à la guerre mais ne sera plus jamais le même homme.

LE MOT DU METTEUR EN SCENE
Cette pièce tient une place particulière dans mon cœur depuis juillet 2019, date à laquelle je l’ai découverte au festival d’Avignon. La compagnie des Coquelicots d’Annecy m’a confié la mise en scène de leur version et je suis très très très heureux de pouvoir enfin faire découvrir ce petit bijou théâtral au public. L’histoire, belle et riche en émotions, est portée par quatre comédiennes hyper enthousiastes et talentueuses. Une pièce puissante et sensible qu’il ne faut absolument pas manquer de découvrir.
Jean-Marc Patron

QUI SOMMES NOUS ?
Nous sommes quatre comédiennes amateurs, réunies par l’intermédiaire de Jean-Marc Patron, comédien, auteur, metteur en scène. Sous son impulsion nous décidons de fonder notre Compagnie de théâtre avec pour objectif principal de jouer cette magnifique pièce qui nous tient vraiment à cœur : « Les filles aux mains jaunes » de Michel Bellier. Nous demandons à Jean-Marc Patron de se charger de la mise en scène. En 2022 la Compagnie des Coquelicots est née, un clin d’œil à la pièce qui nous a rassemblées.


Les Filles aux Mains Jaunes

Type

Date

samedi 23 novembre    
20h00 à 21h45

Lieu

L'Arande
24 Grand Rue
74160 Saint-Julien-en-Genevois
Carte non disponible